comité interprofessionnel

Une organisation intersyndicale représentative des petites entreprises.

A titre indicatif, aux élections au « Régime Social des Indépendants »en avril 2006, la Confédération CIDUNATI est devenue le groupe le plus important au Conseil d’Administration de la Caisse Nationale du RSI.

Le CIDUNATI c’est aussi une organisation qui a toujours combattu pour l’affirmation du droit à la différence, pour la liberté d’entreprendre, pour la prise de risques, pour le travail et a revendiqué pour la récompense des efforts consentis par tout un peuple d’entrepreneurs courageux et dynamiques.

 

Rappel sur la situation des entreprises :

 

Sur la croissance du pays :

Il s’ensuit un frein au développement économique, une réticence à celui de l’emploi, préjudiciable à la croissance, à la nation et à l’Etat.

 

Ce dont les entreprises ont besoin :

Les entrepreneurs et les chefs d’entreprises connaissent les impératifs de la gestion. Ils savent l’exigence de l’équilibre d’un compte de résultat en tenant compte de leurs besoins d’investissement pour se développer.

Les chefs d’entreprises ne demandent pas à être assistés, mais demandent que les dirigeants du pays créent un environnement favorable à la vie de l’entreprise et les conditions à même de leur permettre de résoudre eux-mêmes les difficultés et les problèmes auxquels ils sont confrontés dans l’exercice de leurs activités.

Cet environnement favorable aux entreprises et donc à la richesse de la nation, ne sera réalisé que si les dirigeants politiques ont le courage et la volonté d’œuvrer dans des domaines essentiels et cela d’une façon drastique :

C’est donc toute une réflexion d’ensemble à laquelle se livre en permanence la Confédération CIDUNATI afin de pouvoir trouver l’ajustement nécessaire entre les besoins de la nation et les réalités de l’entreprise.

Dans un certain nombre de domaines, des réformes ponctuelles et structurelles peuvent être entreprises quand bien même les réformes que les politiques doivent réaliser dans les trois domaines fondamentaux, cités ci avant, ne sont pas engagées ou menées à leur terme.

Mais il est impératif que les réformes fondamentales soient prises en considération si l’on veut que les réformes ponctuelles et structurelles atteignent leur plein effet.

Ceci précisé, la Confédération CIDUNATI, avec la préoccupation première de revitaliser une croissance atone, de dynamiser l’entreprise et de convaincre les entrepreneurs que la nation a pris conscience de leur rôle essentiel dans la création des richesses profitables à tous, avance un ensemble non exhaustif de propositions dont la prise en compte commencerait à modifier d’une façon positive le moral des entrepreneurs et l’environnement de l’entreprise et notamment de la petite entreprise (ci-joint des notes succinctes sur ces propositions).

suite